Der Tagesspiegel Video
Trump zetert gegen Pelosi, will aber aussagen
18.11.19

Trump zetert gegen Pelosi, will aber aussagen

US-Präsident Donald Trump hat sich grundsätzlich offen für eine Aussage in der Kongressuntersuchung zur Ukraine-Affäre gezeigt. Er werde 'ernsthaft' eine solche Aussage in Erwägung ziehen, schrieb Trump inmitten einer wüsten Schimpftirade im Kur

SHOTLIST WASHINGTON, DISTRICT OF COLUMBIA, ETATS-UNIS15 NOVEMBRE 2019SOURCE : DC POOLRESTRICTIONS : NO RESALE1. SONORE 1 - Donald Trump, président américain (homme, anglais, 17 sec) : 'Personne n'a jamais eu affaire à une procédure aussi horrible, il n'y a jamais eu de procédure équitable. Et je pense qu'elle (l'enquête de destitution, ndlr) est considérée comme un canular à travers tout Washington et dans le monde entier. Les droits des républicains ne sont pas respectés. Nous n'avons pas le droit de faire quoi que ce soit. C'est une honte ce qui se passe.''Nobody's ever had such horrible due process, there was no due process. And I think it's (the impeachment inquiry, ed) considered a joke all over Washington and all over the world. The Republicans are given no due process whatsoever. We're not allowed to do anything. It's a disgrace what's happening.'2. SONORE 2 - Donald Trump, président américain (homme, anglais, 26 sec) : 'Personne n'a jamais rien vu de tel. Dans l'Histoire de notre pays, il ne s'est jamais passé quelque chose d'aussi honteux que ce que nous vivons actuellement. Donc, vous savez quoi, j'ai le droit de parler, j'ai la liberté d'expression tout comme les autres, mais ils ont retiré les droits des républicains et j'ai vu aujourd'hui (le témoignage au Congrès de Marie Yovanovitch, ancienne ambassadrice américaine en Ukraine, ndlr) que certaines personnes très douées avaient des questions à poser et ils n'ont pas pu les poser, les républicains, ils ne pouvaient pas poser de questions. C'est très triste.''Nobody's seen anything like it. In the history of our country there's never been a disgrace like what's going on right now. So, you know what, I have the right to speak, I have freedom of speech just as other people do but they've taken away the Republican's rights and I watched today (as Marie Yovanovitch, former US ambassador to Ukraine, was testifying before the House Permanent Select Committee on Intelligence, ed) as certain very talented people wanted to ask questions and they weren't even allowed to ask questions, Republicans, they weren't allowed to ask questions. It's a very sad thing.'3. SONORE 3 - Donald Trump, président américain (homme, anglais, 31 sec) : '[Sur s'il devrait être destitué]Je ne devrais pas. D'ailleurs, j'ai pensé hier que tout cela était terminé car j'étais alors en Louisiane, où nous espérons élire un grand gouverneur, un gouverneur républicain, et je descendais de l'avion au moment où l'on m'a remis dans les mains une déclaration, tout juste rédigée par le ministère des Affaires étrangères et par le président de l'Ukraine. Et l'Ukraine dit haut et fort qu'il n'y avait aucun lien, même pas un tout petit lien. Et vous l'avez vu (dette déclaration, ndlr), vous l'avez tous vu. J'ai dit : 'Oh, cela met fin à la destitution'.''[On if he should be impeached]I shouldn't be. In fact I thought last night it ended because last night I was in Louisiana, where we're going to hopefully elect a great governor, a republican governor and I was getting off the plane and they handed me a statement that was just made by the foreign minister and president of the Ukraine. And Ukraine they came out loud and clear that there was no linkage whatsoever, not even a little bit. And you saw it, you all saw it. I said: 'oh, that ends the impeachment'.'WASHINGTON, DISTRICT OF COLUMBIA, ETATS-UNIS19 JUILLET 2018SOURCE : AFPTVIMAGES (00:21)4. Plan moyen Maison Blanche 5. Plan large Maison Blanche 6. Plan moyen drapeau américain au dessus de la Maison Blanche7. Plan serré drapeau américain au dessus de la Maison Blanche

schließen